FRANCE :: Exclusive, Flore de Lille : Le concert de Grâce Decca ? « un très grand événement sur la place parisienne. »

0
78

Depuis la ville de Valence en Espagne où elle séjourne depuis ce vendredi matin, Flore de Lille a expliqué à  la rédaction de Camer.be que le concert de Grâce Decca est « un très grand évènement sur la place parisienne. »

L’influenceuse camerounaise appelle ensuite les fans de Grâce Decca et l’artiste elle-même à ne pas céder à la panique crée par l’appel au boycott; un boycott lancé par la Brigarde Anti-Sardinards (BAS). «Je ne pense pas que le boycott aura lieu. Je pense qu’elle peut tranquillement aller prester devant le publique qui l’aime. Son retour à paris est un très grand évènement. » « Je ne pense pas que les organisateurs de spectacle doivent céder à ce genre de chantage.» ajoute-t-elle.

Flore de Lille apporte surtout son soutien à l’auteure de Muyengue « Je ne pense pas que cette artiste (Grâce Decca, ndlr) mérite le boycott. D’ailleurs, aucune autre artiste ne mérite le boycott. » a lancé Flore de Lille. 

La bloggueuse regrette surtout son absence à Paris ce soir : « Je regrette énormément. J’avais parlé avec l’organisatrice [Claire Ntolo, ndlr]. Je devais être là. Malheureusement, j’ai eu une invitation de dernière minute pour assister au mariage de personnes qui m’ont toujours soutenu. Je me suis donc déplacer. »

Aux frondeurs de la BAS, Flore de Lille décrie : « C’est trop facile de se cacher derrière les réseaux sociaux et profaner la haine, parce que ça c’est la haine en fait ! Elle ajoute « Je pense que c’est le leadership qui les dérange. Je pense qu’il n’y aura rien. L’artiste peu prester tranquillement. »

Elle conclut à l’endroit de la BAS « Je leurs dis que le changement passera par le dialogue. Nous sommes tous les enfants du Cameroun et nous devrons nous asseoir sur la même table pour discuter des problèmes du Cameroun. Ce n’est pas en boycottant une icône comme Grâce Decca que le Cameroun  va changer. Ces personnes-là sont en train de tuer la culture camerounaise. 

Source: camer.be