Manque d’eau au CHU Gabriel TOURE: le syndicat nie tout et exige la radiation de Djimé Kanté

0
61

C’est à la faveur d’un point de presse animé, hier mercredi, dans les locaux de l’hôpital Gabriel Touré, devant une assemblée de travailleurs, que le Comité Syndical des travailleurs dirigé par son secrétaire général, Dr Mambé Touré, a demandé la radiation pure et simple du Camarade Djimé Kanté. Ils reprochent à Djimé Kanté d’avoir menti sur le problème d’eau de la morgue. Aussi, il est accusé de politiser l’action syndicale de l’hôpital Gabriel TOURE.

 

Ce point de presse, avait comme objectif de permettre aux journalistes à en savoir davantage sur la polémique autour du problème d’eau à la morgue dudit hôpital, qui fait l’objet d’un débat houleux sur les réseaux sociaux, ces derniers temps.   Ainsi, le nouveau secrétaire général du Syndicat National de la Santé, de l’Action Sociale et de la Promotion de la Famille, Mambé Touré, a affirmé que ceux qui disent qu’il n’y a pas d’eau à la morgue ne disent pas la vérité.  Selon lui, cela constitue des allégations mensongères.

M. Touré a expliqué que l’eau n’a jamais manqué au niveau de la morgue. Il pointe ainsi un doigt accusateur sur Djimé KANTE, activiste et membre du syndicat de l’hôpital Gabriel TOURE.

« Le fait de dire qu’il y a manque d’eau à l’hôpital Gabriel TOURE est juste un mensonge de Djimé KANTE. A cause de cette cabale contre l’hôpital Gabriel TOURE, nous sommes devenus la risée du monde, puisque Djimé KANTE a fait exprès d’exhiber ce mensonge sur les réseaux sociaux, pour que le monde entier l’entende. En réalité, la morgue de l’hôpital Gabriel TOURE n’a jamais manqué d’eau. Vous pouvez aller vérifier.  Le château d’eau qui dessert la morgue est alimenté par un panneau solaire qui marche très bien. En réalité l’eau n’a jamais manqué dans la morgue. A cause de ces fausses allégations de Djimé KANTE les populations nous méprisent aujourd’hui », a-t-il dit.

Comme pour enfoncer le clou, le Dr TOURE a déclaré que Djimé KANTE a terrorisé les maliens avec cette sortie sur les réseaux sociaux.  « Mais nous allons chercher une solution pour freiner ce terroriste qui sévit dans les couloirs de notre lieu de service ».

Le leader syndical a invité l’administration à prendre ses responsabilités pour démettre M. KANTE de ses fonctions à l’hôpital Gabriel TOURE.

« Nous ne voulons plus voir Djimé KANTE dans la cour de l’hôpital Gabriel TOURE. Que les responsables de notre administration le vire sans délai. S’il s’agit de lui payer des dommages, nous travailleurs de l’hôpital Gabriel TOURE autorisons de couper nos indemnités et primes pour payer ce que l’État doit lui payer, pour qu’il nous foute la paix ! Tant que Djimé KANTE est ici, les problèmes ne finiront jamais. Il n’est qu’un simple standardiste dans l’hôpital et tout le monde sait que la période des standards dans des lieux publics est révolue, à cause des téléphones portables et l’internet. Donc que l’état résilie en bonne et due forme son contrat », a-t-il demandé.     

Par ailleurs, le conférencier a informé que le Syndicat dirigé par Losseni KONATE et dans lequel Djimé KANTE est membre n’est plus reconnu par les travailleurs de l’hôpital Gabriel TOURE.  Selon lui, une pétition a été signée par plus de 700 travailleurs pour dégager ce syndicat qui ne faisait que mener les travailleurs dans des grèves abusives, qui ont eu des impacts négatifs sur la santé des maliens. « Nous avons tous compris ici que Djimé KANTE transporte la lutte syndicale sur l’arène politique. Qu’il démêle la santé de la politique. Vraiment, une fois de plus, nous ne voulons plus de lui dans notre établissement.  La preuve, quand il allait en campagne avec l’URD en 2018, Djimé KANTE a instruit une grève de deux mois. Pendant que nous observions cette grève, ici à l’hôpital Gabriel TOURE, nous le voyons dans ses activités politiques sur le terrain. C’est cette attitude qu’il veut reprendre, et cela ne marchera plus », a-t-il averti !

PAR CHRISTELLE KONE

Source : Info-Matin

Source: mali-web