MINUSMA: l’Allemagne pour récompenser le départ de Barkhane

0
74

Dans un projet de loi du gouvernement fédéral de l’Allemagne qui était soumis, ce mercredi 11 mai, à l’Assemblée nationale, l’effectif des soldats allemands de la MINUSMA devrait passer de 1 100 à 1 400 militaires.

 

Dans une note présentée à l’Assemblée nationale, le gouvernement fédéral indique que la Bundeswehr avait participé à la MINUSMA pour une année supplémentaire et pouvoir déployer plus de personnel qu’auparavant.

« Au lieu des 1 100 soldats précédents, jusqu’à 1 400 peuvent désormais être déployés », a proposé le gouvernement fédéral dans son projet de loi qui était soumis, hier mercredi, à la plénière du Bundestag.

Le gouvernement fédéral justifie l’augmentation de la limite supérieure du mandat, entre autres, par la compensation des compétences précédemment reprises par la France dans le domaine des installations médicales et le changement des hélicoptères utilisés. En outre, des forces doivent être disponibles pour soutenir la poursuite des opérations de l’aérodrome de Gao.

En clair, il s’agit pour l’Allemagne de récompenser le départ des troupes françaises au Mali suite à la brouille entre les autorités des deux États. L’une des conséquences de cette crise diplomatique a été la décision du retrait des forces françaises au Mali qui vont se redéployer au Niger où elles mèneront la lutte contre le terrorisme.

«La coopération étroite et avérée avec la France dans le domaine régional n’est pas à discuter», a écrit le gouvernement fédéral. Cependant, après le retrait des forces Barkhane et Takuba du Mali, il faut s’attendre à une réduction significative de la pression de persécution sur les groupes terroristes et une nouvelle détérioration de la situation sécuritaire, en particulier dans le nord du Mali », a souligné le gouvernement allemand.

Toutefois, il estime que le «travail persistant de la MINUSMA» est encore nécessaire pour apporter une contribution efficace à la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger signé entre les parties maliennes dans le cadre de la résolution de la crise sécuritaire.   Parce que, en effet, le rôle de la MINUSMA est crucial au Mali.

En outre, ajoute le gouvernement fédéral, la Mission onusienne surveille le cessez-le-feu et réglemente les mouvements des milices dans le nord et protège un grand nombre de zones et les personnes qui y vivent des attaques.

« Les capacités de reconnaissance du contingent de la Bundeswehr à Gao apportent d’importantes contributions à ces tâches », souligne la note du gouvernement qui précise que les soldats allemands contribuent à la MINUSMA «en fournissant une unité de reconnaissance mixte avec des forces de protection et de reconnaissance d’objets comprenant Heron 1, le système d’arme antiaérienne MANTIS, hélicoptères pour le transport aérien qualifié de patients ( Medevac) et de transport aérien tactique ainsi que les forces de soutien opérationnel et informatique nécessaires ».

Les coûts des missions supplémentaires sont estimés à environ 453 millions d’euros, soit de plus 300 milliards de FCFA.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Source: mali-web